En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour assurer le bon fonctionnement de nos services.
En savoir plus

Le blog de M MARINI (Histoire-Géographie)

Itinéraire d’un jeune marin français

Par M G, publié le vendredi 11 mai 2018 10:41 - Mis à jour le vendredi 11 mai 2018 10:46
reynaud4.jpg

M. René Reynaud

Grand père d’une élève de 1ère S2

(Aurélie DIAZ DE CERIO) ; le lundi 23 mai 2011

Itinéraire d’un jeune marin français pendant la 2nde Guerre Mondiale (1939-1945) et la Guerre française d’Indochine (1946-1954)

 

René Reynaud est né en 1921 et il est originaire de Bourg- les-Valence (26). Il est incorporé comme apprenti le 4 avril 1938 à l’école des Mécaniciens de Toulon (marine nationale)

En 1939 il est muté dans les sous marins. L’Indochine française ralliée à Pétain n’a que peu de forces navales en Extrême Orient à opposer aux ambition du Siam (Thaïlande) poussé par les Japonais qui veulent chasser les Européens d’Asie. René Reynaud est envoyé en mission au sein d’une flottille de 4 sous marins.

Depuis l’été 1940 L'amiral Decoux, gouverneur de Vichy applique un accord passé avec le Quartier-général impérial nippon. Cet accord autorise la présence militaire japonaise au Tonkin ainsi que l'utilisation d'aérodromes. En échange, le Japon reconnaît l'intégrité territoriale et la souveraineté française de principe en Indochine. Alors que les Américains accroissent leur pression (bombardements) à partir de 1942, l’accord avec les japonais est maintenu.

 

Le 9 mars 1945 coup de théâtre : les Japonais, par surprise, arrêtent (ou massacrent) tous les Français d’Indochine. L'accord passé en 1940 est désormais oublié.

Comme les autres soldats et marins français René Reynaud est soumis aux travaux forcés avec une nourriture très légère. Ces conditions de vie et la dureté des geôliers  provoquent de nombreux morts parmi les Français. A ces morts s’ajoutent les brutalités inouïes des Japonais à l’égard des militaires et civils français : décapitations (hommes ou femmes), viol des femmes, tortures, etc

Avec la fin de la guerre en 1945 Britanniques et Américains occupent la colonie française. Les Américains intriguent pour proclamer l’indépendance du Vietnam avec Ho-Chi-Minh. Situation paradoxale : les Français d’Indochine restent prisonniers des Japonais sous la responsabilité des Alliés ! 

En octobre 1945 la marine de la France Libre débarque des éléments de la 2ème DB de Leclerc ainsi que des parachutistes qui libèrent et réarment les prisonniers français qui s’occupent de la sécurité dans Saigon libéré afin d’éviter les pillages et le Viet Min.

Rentré en France en 1946, René Reynaud embarque à Toulon à bord du porte avions  Arromanches pour 6 mois « d’Indo » en 1948-1949. L’aviation embarquée à bord du porte avions  Arromanches sert à soutenir les combats très durs des troupes françaises au Tonkin (futur Nord Vietnam communiste). René Reynaud sert dans plusieurs missions en Extrême Orient et en Afrique Noire.

 

 

Catégories
  • Rencontres